Assurance moto : Qu’est ce qu’un Bonus Malus ?

Le malus comme le bonus permet à un assureur moto d’estimer le montant de la prime à offrir à un conducteur de deux roues. D’après les informations avancées par les groupes d’assureurs, un tiers des conducteurs de mots, c’est-à-dire les motards, ne connaissent pas vraiment la signification de ce système. Vous êtes parmi ses motards ? Vous souhaitez comprendre le fonctionnement de ce mécanisme ? On vous invite alors à découvrir dans cet article les essentiels à savoir concernant le Bonus Malus et l’assurance moto.

Le bonus-malus en assurance moto : c’est quoi ?

Le Bonus Malus, autrement dit, le coefficient de réduction-majoration est un système de la prime d’assurance à un contrat. Cette évaluation varie suivant la conduite du motard en fonction de la responsabilité et des sinistres. Par exemple, si un motard a obtenu un bonus suite à son bon comportement, le montant de l’assurance à acquitter sera moins couteux, à titre de récompense à sa bonne conduite sur route. En revanche, si le conducteur a obtenu un malus, ce montant deviendra plus élevé à condition que l’assuré ait été totalement ou partiellement responsable d’un accident.

Calcul du bonus

Si le conducteur souscrit à une assurance moto n’est pas désigné comme responsable d’un accident durant une année, il bénéficie directement d’une réduction allant de 5 % sur son coefficient du contrat précédent. De ce fait, le coefficient bonus s’estime à 0,95. Ensuite, il est multiplié par le coefficient de l’année précédente afin d’obtenir le bonus de l’année en cours. Pour mieux expliquer le calcul du bonus, on va l’illustrer par un exemple. Si le motard paye son assurance moto à 500 euros la première année et qu’il n’a pas provoqué un seul accident. Son bonus sera de 0,95 (1×0,95). Au lieu de payer 500 euros comme l’année précédente, il ne paye que 475 euros lors du premier anniversaire de la souscription au contrat de Bonus Malus.

Calcul du malus

Si le conducteur est prouvé responsable d’un accident au cours de l’année, il va directement observer une augmentation de 25 % par rapport au coefficient de l’année précédente. Par contre, si le motard est responsable d’un sinistre de manière partielle, la majoration sera réduite à 12,5 %. Le coefficient revient à 1 s’il ne fait pas d’accident responsable pendant au moins 2 ans. Le coefficient malus est calculé à 1,25. Pour obtenir le coefficient de l’année en cours, il faut le multiplier à celui de l’année précédente. En résumé, l’assuré est responsable de deux ou plusieurs accidents au cours d’une même année, le malus intervient à chaque sinistre déclaré.

Comment lire une police d’assurance habitation ?
Ce qu’il faut savoir sur l’assurance chien et chat